Pour la femme chinoise, rien n'est différent des autres pays. Suivre la mode est important mais être bien dans ses vêtements aussi. Le style, la couleur, le vêtement comme la coiffure reste une préoccupation majeure. Les marques l'ont compris. Les chiffres de vente de rouge à lèvres, rapporté au nombre d'habitants, dépassent tous les pays du monde. Le service couleur dans le salon de coiffure était jusque là le parent pauvre, souvent réservé aux apprentis. Seule la coupe était mise en avant. Tout change. Aujourd'hui, les coloristes deviennent des stars et les clientes en redemandent. Les chinoises restent classiques et apprécient une gamme infinie de châtain des plus claires aux plus foncés, des plus cendrés aux plus dorés.